mondevegan

Appels du coeur de nos amies les poules

In Lydia - communication animale on 19/01/2012 at 20 h 54 min

雞2.jpgIl y a quelques jours, je suis allée visiter un ami à Taichung. Il a une petite ferme dans laquelle il cultive des légumes bio.

Son voisin élève quelques amies poules ; ce qui suit est un entretien avec elles.

JAS : Lydia, s’il vous plaît demandez aux amies poules pour moi, pourquoi elles ont si peur quand elles voient des êtres humains ?

Lydia : C’est parce qu’elles peuvent sentir que certains d’entre nous ont une bonne volonté et d’autres ne l’ont pas. Elles peuvent le sentir. Cependant, fondamentalement, elles ne veulent pas être trop proches des humains, surtout les poulets qui sont élevés. Ils veulent garder une certaine distance vis-à-vis des humains.

JAS : Dans ce groupe, comment leurs gardiens (humains) les traitent-ils ?

Lydia : Ils les nourrissent et leur donnent un abri, c’est tout.

JAS : Savent-elles pourquoi cette famille prend soin d’elles ?

Lydia : Elles savent que c’est juste parce qu’elle veut les manger.

JAS : Comment se sentent-elles vis-à-vis des gens qui les traitent comme des aliments ?

Lydia : Elles sont très tristes. Elles se demandent ce que les humains pensent, les élevant juste pour les manger. Elles estiment que toute la population est pareille, personne ne considère vraiment leur point de vue, ni ne sait ce qu’elles veulent réellement. Elles veulent juste être libres de se nourrir dans la nature. Elles n’ont pas besoin que les humains les nourrissent ; elles peuvent vivre par elles-mêmes. Elles n’ont pas besoin qu’on prenne soin d’elles, mais pourtant nous les confinons dans un enclos ou dans un endroit, et leur donnons de la nourriture. En fait, nous ne les aimons pas vraiment. Elles peuvent le sentir ; elles le savent toutes. Elles n’aiment pas ça, elles détestent ça.

Elles disent qu’elles veulent la liberté ; elles ne veulent pas être traitées comme des aliments. Elles sont aussi des maîtres de la nature et du monde. Tout comme nous, elles ont le droit de respirer un air frais et de vivre une vie libre. Elles ne veulent pas être traitées comme des aliments ; elles ne sont pas de la nourriture. C’est ce qu’elles disent. Pouvons-nous le comprendre ? Pouvons-nous l’entendre ? Sommes-nous capables de les comprendre ? Elles ne sont pas notre nourriture ; elles ne sont pas là pour être tuées pour nous nourrir. Elles ont aussi des enfants et de la famille. Personne ne peut supporter de voir leurs propres enfants et membres de la famille être emportés et tués. C’est ce qui les attriste vraiment le plus. Cependant, elles n’ont pas le pouvoir de résister. Elles ne peuvent qu’accepter leur sort et attendre la mort. Pendant qu’elles sont encore là, elles en profitent autant que possible. Elles sentent que personne ne peut les comprendre ou entendre ce qu’elles disent, et c’est ce qui les énerve le plus.

JAS : Nous voulons poser à nos amies poules une autre question : quelle est leur mission, Dieu leur ayant donné une forme de vie si magnifique dans ce monde ?

Lydia : Comme nous, elles viennent aussi ici pour profiter de la vie, apprécier la nature et toutes les choses qui nous sont conférées par la Terre Mère. Tout comme nous, elles descendaient aussi avec amour. Elles vivent avec la grande nature et elles sont unes avec la nature. Elles peuvent ressentir tous les changements et pulsations de cette planète à laquelle elles sont étroitement liées. Elles s’en remettent à la nature pour vivre et la grande terre leur donne l’amour qu’elles méritent. C’est leur plus grand confort et grâce à cela, elles parviennent à vivre.

Elles peuvent encore vivre de cette façon car elles sont élevées en plein air. En fait, elles comprennent également le message des poules élevées à l’intérieur, qui sont encore plus malheureuses. Elles ne peuvent tout simplement pas imaginer le genre de vie que c’est (d’être confinées dans des cages tout le temps).

Still0117_00008.bmp

JAS : Qu’en est-il des poules élevées dans des élevages industriels ? Les amies poules ont-elles un message à nous dire à travers vous ?

Lydia : Oui ! De nombreux messages, trop nombreux : elles peuvent les entendre gémir et pleurer pour de l’aide, mais il n’y a rien qu’elles puissent faire ; elles ne savent pas quoi faire, et elles se sentent très impuissantes. Parfois, elles essaient de ne pas l’entendre, car il n’y a rien qu’elles puissent faire. Les poules des élevages industriels leur disent que leurs endroits sont si petits et bondés que certains d’entre elles ont les pattes brisées. Elles ne peuvent même pas voir la lumière du soleil. Toutes sont pressées dans un très petit espace dans lequel elles ne peuvent même pas se retourner. Leurs excréments sont mélangés à leur nourriture. Elles peuvent se sentir grossir tout le temps car elles mangent tout le temps, mais elles ne peuvent pas bouger, ne peuvent pas digérer, ni ne peuvent absorber. Bien que leur corps grandisse, certaines parties ne grandissent pas, donc leur corps ne peut pas le supporter. Le stress externe de l’élevage massif est au-delà de ce que leur corps peut supporter, donc elles sont toujours malades. Elles sentent qu’elles sont des poules malades. Elles ne veulent plus manger ce genre d’aliments car il a mauvais goût. Quelques poules dans les élevages industriels choisissent de mettre fin à leur vie en ne mangeant pas ou en mourant de maladie. Elles implorent de l’aide, elles crient, mais personne ne les entend. Les propriétaires des fermes industrielles ne les entendent pas ; toute l’humanité ne les entend pas. Les poules des élevages industriels hurlent de désespoir. C’est le message qu’elles ont reçu.

JAS : Puisque les humains sont ignorants et ne peuvent pas entendre la voix du cœur des animaux, ils continuent de nuire à nos amis les animaux. Quel est l’impact de ce comportement sur les êtres humains ?

Lydia : Nous gaspillons les ressources de la Terre ; nous épuisons l’énergie de la planète. Lorsque les ressources et l’énergie sont totalement épuisées, nous devons supporter les fruits de nos actions, les conséquences. Nous ne sommes pas les seuls à souffrir ; les animaux souffrent aussi.

Ils peuvent ressentir les changements spectaculaires de la planète. Ils peuvent le sentir. Ils sont informés par les plantes et la nature que la planète est en grand danger. Ils implorent les humains d’arrêter de faire ce qu’ils pensent devoir faire, et de plutôt s’efforcer de les aider, aider le monde et aider la planète. S’il vous plaît pensez à ce que nous pouvons faire pour aiderla Terre et arrêter de faire des choses que nous pensons être bonnes pourla Terre, mais qui ne sont en fait pas utiles.

JAS : Nos amies poules pourraient-elles nous en dire plus sur ce que nous pouvons faire pour aiderla Terre?

Lydia : S’il vous plaît veuillez traiter tout le monde avec gentillesse, y compris tous les amis animaux. Traitez-les avec amour. Elles disent que c’est à peu près tout ce que nous pouvons faire. Elles ne veulent pas être traitées comme des aliments. Aucun animal ne veut être traité comme de la nourriture.

JAS : Quand ces amis animaux, qui sont traités comme des aliments, retournent au Ciel, que vont-ils devenir ?

Lydia : Le Ciel les protègera. Dès leur retour, il sera bien pris soin d’eux. Ils retourneront au monde de la luminosité, qui est complètement différent d’ici – dela Terre.

Still0117_00007.bmp

PS.

Cette amie poule est une sœur aînée. Elles ont une fratrie. Elles ont une profonde affection les unes envers les autres. Parfois, elles jouent avec malice, se pourchassant l’une l’autre ou se donnant des coups de becs, mais elles ne font que s’amuser. Occasionnellement, elles peuvent se quereller, mais très vite elles se réconcilient comme si rien ne s’était passé. Elles le considèrent comme un jeu. Pour elles, c’est le paradis et c’est le bonheur. C’est la vie qu’elles veulent avoir. Elles chérissent grandement le moment présent, bien qu’elles soient conscientes du destin qui les attend. Pour elles, ce bonheur est de courte durée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :